Tableau canvas – Lézard salaryman

15,0079,00

 Peinture digitale imprimée sur toile.

Les différents formats de toiles disponibles: 30 x 20cm |40 x 30cm | 60 x 40cm | 80 x 60cm | 90 x 60cm

-Le Logo UKIYOGRAPH sert de protection à l’illustration, il n’est bien évidemment visible sur le visuel final-

Effacer
UGS : ND Catégorie :

Description

Qu’est-ce qu’un salaryman ?

Le salaryman est un homme japonais qui travaille dur pour monter dans la hiérarchie et nourrir sa famille. Souvent confondu avec un businessman, le terme salaryman est purement japonais.
Il découle d’une longue histoire, avec la disparition du samourai commen image de la discipline nippone, et d’une appropriation de la culture occidentale dans la culture japonaise à travers l’archétype du salarié japonais : un esthétisme occidental grâce au costard cravate et l’obéissance auprès de l’entreprise japonaise comme un samurai auprès de son maître.

Salaryman vs businessman : quelle différence ?

Comme nous l’avons évoqué, le salaryman est avant tout un homme droit et fiable tout au long de sa vie, auprès de sa hiérarchie et de son entreprise. Le bushido, code d’honneur du samurai, dicte la manière de travailler d’un salaryman japonais : discipline et dépassement de soi pour le bien commun.
Le businessman est un homme d’affaire fondamentalement différent du salaryman japonais. La vocation première du businessman est économique et financière. La morale et la droiture en entreprise ne sont pas une priorité face au gain. Le Moi est plus important que le Nous du samurai japonais du travail.
En somme, le salaryman est le samourai du travail, capable de se sacrifier pour l’ensemble d’un groupe ou pour sa famille, tandis que le businessman se concentre sur sa propre recherche financière qui contribue à un tout, sans qu’il ne se sente fortement impacté pour autant.

Salaryman art !

Le samurai du travail comporte une grande volonté en lui. Une aussi grande volonté que l’étudiant français passant ses soirées à apprendre le japonais à travers chaque hiragana, katakana ou kanji japonais. Apprendre la grammaire japonaise et son écriture nécessite de sacrifier une grande partie de son temps pour réussir et construire quelque chose de fort et de solide, qui permettra par la suite d’imposer de vraies valeurs dans un groupe à construire : la famille.
La culture japonaise permet d’en apprendre plus sur soi, sur comment dicter son existence et sur comment donner le meilleur de soi pour rendre heureux ceux qui nous entourent. Ainsi, l’étudiant en langue japonais qui sacrifie chacune de se soirées qu’il pourrait passer devant un manga ou un animé est tel un salaryman avant l’heure : il pense à son avenir dans le but d’apporter un confort à toutes les personnes importantes qui l’entourent.
Cette illustration, cette peinture d’un salaryman japonais représente tout cet équilibre de vie, à la fois déterminé dans le présent et confiant pour l’avenir qu’il souhaite forger avec effort pour ses proches.

Informations complémentaires

Dimensions ND